Wiki Les Secrets de la Septième Mer
Advertisement
Inquisition
Emblème de l'Inquisition 
Fondation 1004
Fondateur le Troisième Prophète
Grand Inquisiteur Général actuel Esteban Verdugo

Créé par le Troisième Prophète, cet ordre obscur au sein de l'Église du Vaticine est chargé de débusquer de d'anéantir la Sorcellerie sous toutes ses formes. A l'époque de sa création, l'Inquisition ne rendait de comptes qu'au Hiérophante qui parvenait à les contenir. Les souverains pontifes successifs ont gardé de près les Inquisiteurs, contenant leur nombre tout comme le pouvoir qui leur était accordé.

Avec la disparition du Hiérophante en 1666 AV, plus rien ne pouvait brider l'Inquisition, qui n'avait plus de comptes à rendre à personne. Le cardinal Esteban Verdugo a saisi les rênes de l’Église, redéfini la mission et les prérogatives de l'Inquisition, rassemblé les fanatiques. Il a déclaré coupé les vivres des universités de Théah, brûlé les livres anathèmes, fait enlever ou exécuter ses ennemis pour hérésie.

La Castille est le pays où le pouvoir de l'Inquisition se manifeste le plus, là où l’Église du Vaticine est la plus présente. C'est la seule nation où les Inquisiteurs évoluent ouvertement, sans dissimulation réelle. En Montaigne, l'Inquisition a recours à la paysannerie pour cacher ses actions contre la Noblesse sorcière. En Eisen, la confusion est telle que la seule précaution à réellement prendre est d'éviter les Eisenfürsten qui détestent les fanatiques. Les querelles politiques de Vodacce offrent un terrain favorable dont l'Inquisition sait tirer profit. En revanche, l'Avalon, l'Ussura et la Vendel montrant une réelle hostilité face aux fanatiques vaticins, la discrétion y est de mise.

Organisation et méthodes[]

L'Inquisition est organisée autour d'un petit groupe de "grands inquisiteurs" ; ce sont des prélats chargés de faire appliquer les édits du Troisième Prophète. Ils ne rendent de compte qu'au cardinal Verdugo, le Grand Inquisiteur Général. Sous leurs ordres se trouvent de nombreux assistants et aides, contrôlés par la loyauté, la peur, le chantage ou la corruption. Chaque Inquisiteur cumule cette charge à sa charge habituelle au sein de l’Église.

Les cibles prioritaires de l'Inquisition sont des hérétiques en tout genres, savants, sorciers, Protestataires, auteurs ou éditeurs d'écrits blasphématoires... Les Inquisiteurs frappent sans sommation, dès lors qu'ils ont amassé assez de preuves contre leur cible. Les victimes sont brûlées (ou pendues si le temps fait défaut) ; les objets matériels hérétiques sont également réduits en cendres.

Advertisement