Wiki Les Secrets de la Septième Mer
Advertisement

Les habitants des Highlands sont plus grands que le Théan moyen. Bien que, comme leurs cousins Inish ils soient célèbres pour leurs cheveux roux, ils ont généralement les cheveux noirs et les yeux bleus.

Les couches sociales[]

La noblesse[]

     Icone Loupe.png  Article détaillé :  Noblesse highlander

La paysannerie[]

La vie des paysans est dure dans les Highlands. L'ensemble des paysans travaille dans des fermes appartenant à des Lairds, qu'ils soient d'ancienne lignée ou nouveaux riches. Leur condition s'améliore petit à petit avec l'accès à l'éducation et l'introduction des progrès scientifiques sur l'île.

Nombre d'entre eux désertent les campagnes, espérant avoir une vie meilleure en ville, où une classe de marchands et d'artisans prend doucement pied.

La mode vestimentaire[]

Les vêtements highlanders sont pratiques et conçus dans un souci de confort et de chaleur. Les hommes portent le traditionnel kilt, en laine et décoré selon le tartan de leur famille ou de leur clan. L'écharpe d'épaule du kilt peut se dégrafer pour former un genre de manteau. Le reste de leurs habits ressemblent assez à ce que portent les autres Avaloniens, à part peut-être leurs vestes boutonnées et leurs souliers à boucle.

Les femmes portent des robes et des jupes plissées, avec moins d'ornements ou de recherche dans les formes et les tissus que les autres femmes théanes. Leurs vêtements sont taillés dans des étoffes solides et chaudes. Si le chapeau est un accessoire peu prisé par ces dames, les rubans et les fleurs trouvent goût à leurs yeux.

Les membres de la Noblesse highlander préfèrent arborer une authentique claymore plutôt qu'une arme plus récente ou élégante.

Alimentation[]

          "C'est du pareil au même une fois dans ton estomac."
   - adage highlander à propos de la nourriture

La nourriture des Marches des Highlands manque de raffinement et de surprise. L'agneau en constitue la base, et les plats nationaux sont la côtelette de mouton et le haggis. Les légumes dans cette région de Théah sont surtout des pommes de terre, des navets ou des carottes. Pour mieux conserver les aliments, la plupart des plats sont bouillis.

Ils mangent beaucoup de ragoût et tout autre plat facile à préparer ; ils méprisent les extravagances culinaires qu'on peut manger dans d'autres contrées.

La boisson emblématique des Marches des Highlands est le whisky. Le débat pour savoir qui d'eux ou du Peuple inish fabrique le meilleur n'a jamais été tranché. Même si les Highlanders sont persuadés qu'il s'agit du leur.

Les traditions[]

L'appartenance à un clan est essentielle dans la culture highlander. Chaque highlander aime arborer le tartan ancestral en public, et les danses et les chants highlanders remontent à des temps immémoriaux.

Même si l'appartenance au clan est importante, elle reste avant tout culturelle et n'empiète pas sur le sentiment national ; de plus, six siècles d’assujettissement à l'envahisseur montaginois ont ravalé les rivalités claniques au rang de simples joutes verbales.

L'étiquette[]

L'honnêteté est très importante dans les Highlands. La promesse est une chose sacrée. Mais l'honnêteté n'est réellement valable que pour les Highlanders entre eux, elle ne s'applique pas aux étrangers.

L'étiquette highlander est en d'autres cas similaires à l'étiquette avalonienne : on porte la main au chapeau pour saluer une dame, on respecte un individu socialement supérieur, on reste poli dans la plupart des circonstances.

En revanche, le duel est un simple moyen de régler une querelle, ce qui provoque parfois des éruptions de violence.

La place des femmes[]

A première vue, la société highlander est particulièrement machiste. Les femmes n'y ont pas le droit à la propriété, n'ont pas le droit d'accéder à des charges politiques, ne sont pas les égales des hommes en public, ne peuvent siéger au parlement national, ni prendre la tête d'un clan.

Pourtant, en pratique, tout repose sur l'épouse ou la plus vieille femme des foyers highlanders. Les femmes gèrent les question financières (c'est d'ailleurs pourquoi les institutions bancaires envoient les factures à la "dame de la maisonnée"). Les femmes de la noblesse sont souvent les conseillères privilégiées de leurs époux.

D'autre part, l'armée nationale accepte les femmes dans ses rangs, et certaines figurent au nombre des plus grands héros du pays. En témoigne la célèbre "Bloody" Bonnie McGee des Chiens de Mer.

La musique et les arts[]

Religion[]

Advertisement