En Octavus 1514 AV, un jeune moine d'Heilgrund âgé de 28 ans du nom de Mattias Lieber afficha une série de questions à la porte du bureau de l'évêque de son diocèse. Il y demandait la justification des "crimes inqualifiables" et de la "décadence inadmissible de l’Église". Il présenta ce questionnement à l'assemblée annuelle de l’Église qui avait lieu cette année en Castille, devant le Hiérophante. Ce dernier l'excommunia sur-le-champ et demanda son exécution.

Lieber fut sauvé grâce aux bons soins de Franz II et trouva refuge en Eisen. Là, il utilisa la récente invention de l'imprimerie pour répandre son message. Il réalisa également un traduction du Livre des Prophètes en eisenör, et en fit circuler des copies dans tout le pays. Ce qui fut appelé le Mouvement de la Protestation se diffusa en quelques années jusqu'aux confins les plus reculés de Théah.

Dogme[modifier | modifier le wikicode]

          "Théus a conféré à toute créature une once de Sa grâce, que nous devons exploiter pour servir Son œuvre."
   - Mattias Lieber

Différences avec l’Église du Vaticine[modifier | modifier le wikicode]

La Protestataires affichent des idéaux similaires à ceux des Vaticins. Quelques différences viennent marquer les réformateurs, cependant. Pour eux, l’Église n'a pas le rôle d'arbitre entre Théus et l'humanité. Théus étant partout, nulle besoin d'une institution humaine pour interpréter Sa volonté. De même, l'absolution ne peut venir des prêtres mais de Théus seul.

Les Hommes doivent donc lire le Livre des Prophètes et agir en fonction de ce qu'ils comprennent. La charité, le labeur et l'aide aux démunis sont des actions qui doivent être quotidiennes.

Organisation[modifier | modifier le wikicode]

Le mouvement protestataire a une hiérarchie similaire à celle de l’Église du Vaticine, mais moins imposante, et avec une autorité sur ses fidèles bien inférieure. Les prêtres sont des "aumôniers" et supervisent une église. Les "diacres" sont leurs supérieurs et coordonnent vingt églises. Au-dessus des diacres se trouvent les "apôtres", qui coordonnent les activités de l’Église à l'échelle d'une province ou d'une nation. Ces derniers sont vingt-cinq en tout et n'ont pas de supérieur, et aucun d'eux n'a d'autorité sur les autres. Les apôtres sont élus par les diacres, qui peuvent également les révoquer par un vote de non-confiance.

Pas de diocèses, d'évêques ou de Hiérophante chez les Protestataires, pas d'absolution des péchés par les aumôniers, pas d'hérésie. Les jeûnes, les pèlerinages et les miracles ne sont pas nécessaires. Le baptême se fait à sept ans, sans besoin de passer un examen.

Les devoirs d'un aumônier sont limités : il dit la messe, marie les couples et mène les rites funéraires, tout en montrant l'exemple à ses fidèles. Ils travaillent aussi par période dans les hôpitaux ou les universités pour améliorer le sort de leurs semblables.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .