Grâce à l'aide de l'Église du Vaticine, les Théans sont techniquement un peu plus avancés que les Européens au milieu du XVIIème siècle. Les dix dernières années de l'histoire théane ont donné naissance à de nombreux progrès scientifiques : le microscope, le télescope réfléchissant, de plus vastes connaissances en anatomie et de renversantes découvertes en astronomie, physique et chimie.

Malheureusement, avec la montée en puissance de l'Inquisition, ces progrès sont en grand danger d'éradication. L'Inquisition prétend que l'ère du savoir est passée et que les Théans feraient mieux de se préparer à la fin des temps plutôt que de s'embourber dans l'hérésie scientifique. La société secrète connue sous le nom de Collège Invisible a déjoué nombre de ses efforts, mais sans Hiérophante, nul ne peut véritablement la tenir en échec. Ainsi, de nombreuses découvertes risquent d'être perdues pour longtemps si nul n'étouffe les flammes de l'Inquisition.

Archéologie[modifier | modifier le wikicode]

Actuellement, la technique des fouilles archéologiques se résume à des pelles, des brosses, des recherches historiques et des notes. Les Théans sont parfaitement capables de dessiner les objets qu'ils découvrent sur les sites archéologiques de Théah, mais le plus souvent, ils ne parviennent pas à en comprendre la fonction. Pire encore, de nombreux objets sont détruits accidentellement ou bien volés pour finir accrochés au mur de la demeure d'un collectionneur privé.

Architecture et construction[modifier | modifier le wikicode]

Les Théans sont capables de véritables prouesses architecturales. S'ils ne savent pas construire des autoroutes, des ponts suspendus ou des grette-ciel, en revanche ils ont bâti des villes magnifiques et des cathédrales grandioses qui pointent à cent vingt mètres dans le ciel. Ils maîtrisent la technique de fabrication en série nécessaires à son utilisation à grande échelle. Leurs routes sont pavées, leurs toits sont recouverts de tôle et leurs fenêtres, tout au moins dans les grandes villes, sont en verre.

Astronomie[modifier | modifier le wikicode]

Les Théans ont compris que leur monde, Terra, est une sphère qui tourne autour d'un soleil (appelé Solas) et qu'une lune tourne autour de leur monde. Ils ont également découvert cinq autres planètes qui gravitent autour du même soleil. Il est possible qu'il y en ait davantage, mais leurs télescopes sont trop rudimentaires pour les voir. Les noms de ces six planètes, en commençant par la plus proche du soleil, sont : Velme, Amora, Terra, Guer, Ré et Volta. Les six planètes ont toutes été nommées d'après les noms de divinités de la Vieille République.

Les Théans connaissent aussi la superficie de Terra avec un marge d'erreur infime et ils peuvent prévoir les éclipses du soleil et de la lune. Les télescopes existent depuis un siècle, mais il y a de cela quelques mois (en 1668 AV), un astronome castillian du nom d'Alvaro Arciniega a mis au point le premier télescope réfléchissant. Il a permis aux Théans de voir encore plus loin dans le ciel. Avec l'aide du Collège Invisible, il a fait connaître son invention à la communauté scientifique et espère la perfectionner rapidement.

Chimie[modifier | modifier le wikicode]

La chimie a pour ancêtre l'alchimie (laquelle conserve une certaine crédibilité à Théah). Un Avalonien du nom de Jeremy Cook écrivit Le chimiste rationnel en 1661 AV, qui établit une discipline plus rigoureuse basée sur la méthode scientifique. Aujourd'hui, il n'y a plus qu'une poignée d'alchimistes, la plupart s'étant tournés vers la chimie.En 1662 AV, Cook créa la première pompe à air, invention qui devait prouver la présence de l'air. Malheureusement, l'Inquisition arrive au pouvoir et Cook fut fusillé pour hérésie. Son œuvre n'a survécu que grâce aux efforts du Collège Invisible.

Mathématiques[modifier | modifier le wikicode]

Les mathématiciens de Théah ont résolu les mystères de l'algèbre, de la trigonométrie, de la géométrie et du chiffre zéro. Ils ne maîtrisent toujours pas l'arithmétique mais cela ne saurait tarder. Le calcul des probabilités n'est pas encore une science parfaitement maîtrisée et comme le dit Verdugo : "seuls les joueurs s'y intéressent".

Médecine[modifier | modifier le wikicode]

Les médecins théans sont bien plus en avance que nos propres médecins au XVIIème siècle. En 1661 AV, le médecin vendelar Franz Deleboe dénonça la théorie des humeurs, selon laquelle le corps est régi par quatre humeurs (sang, lymphe, bile et atrabile ou pituite). Une nuit, l'Inquisition le fit disparaître mais ses révélations lui survécurent et d'autres médecins ont su tirer parti de son travail, quoique dans une moindre mesure.

Les Théans ont compris qu'une plus grande hygiène lors des opérations augmentait le taux de survie mais ils ne savent pas très bien pourquoi. Ils sont capables de soigner une blessure par balle en extrayant le plomb et en recousant la blessure. Ils avent aussi qu'il faut changer régulièrement les pansements d'un blessé et les faire bouillir pour assurer leur propreté. Ils savent qu'il est dangereux de mélanger le sang de deux personnes différentes, mais encore une fois ils ne savent pas pourquoi. Comme ils sont conscients que les maladies sont propagées par les malades, ils les mettent en quarantaine. Malheureusement, ils ne connaissent pas encore les virus et les bactéries ; les causes des infections demeurent donc mystérieuses. EN 1610 AV, les médecins ont dessiné une vue en coupe de l'intérieur du corps humain qui facilitera les études médicales futures.

les érudits d'Avalon ont commencé leurs études sur la pollution de l'air à la demande de Lord Ryefellow, un noble atteint d'une infection pulmonaire aggravée par les émanations dues à la combustion de tourbe et de charbon. L'étude, quoique médicale, constitue l'un des premiers exemples de souci écologique à Théah.

On peut également noter que le microscope existe depuis 1608 AV. Son inventeur, un Vendelar dont on ne connaît pas l'identité, s'en servait pour observer les globules rouges, mais aussi les insectes et les petites plantes. En plus de sa contribution à la médecine, le microscope a permis un progrès de la biologie, de la botanique et de l'entomologie.

Physique[modifier | modifier le wikicode]

Malgré les efforts de l'Inquisition, la physique a fait des progrès considérables ces dernières années. L'électricité statique fut mise en évidence en 1662 AV grâce à un petit appareil muni d'un globe de soufre en rotation. María Alverado, une chercheuse castilliane, inventa l'appareil dans le cadre de ses études universitaires. Ce fut la première démonstration pratique d'électricité statique à grande échelle.

A l'époque, l'Inquisition n'était pas assez puissante pour mettre un terme aux expériences d'Alverado (laquelle était très en vue et respectée) mais elle fut tout de même à deux doigts de faire disparaître une autre découverte physique quatre ans plus tard. Le Castillian Alvaro Acriniega découvrit le spectre de la lumière en utilisant des prismes. Lorsque l'Inquisition prit connaissance de sa théorie, elle voulut le faire pendre mais Arciniega, duelliste adroit, tua trois inquisiteurs avant de disparaître dans la nature avant de perfectionner le télescope réfléchissant dont il est fait mention plus haut.

Navigation[modifier | modifier le wikicode]

Les Théans possèdent des boussoles et des astrolabes, mais pas encore de chronomètres suffisamment précis ou résistants à l'humidité de l'air marin pour leur permettre de mesurer la longitude. Les Montaginois disposent d'une méthode qui fonctionne, mais elle implique qu'un sorcier Porté se téléporte chez lui pour y regarder l'heure avant de revenir sur le bateau. Cette méthode n'est évidemment pas très utilisée, mais elle a permis à la marine de Montaigne de dessiner les meilleures cartes des autres continents. La plupart des cartographes ont compris queThéah ne représente qu'une petite partie du globe, mais ils pensent que le reste du monde n'est constitué que d'océans et de chapelets d'îles, semblables à ceux que l'on trouve dans les mers occidentales.

Armes et guerres[modifier | modifier le wikicode]

Actuellement, le mousquet est l'arme reine sur les champs de bataille, généralement soutenue par une ligne de piquiers. Les Théans n'ont toujours pas de fusil, aussi la précision des armes à feu est-elle toujours inférieure à ce qu'elle pourrait être. Ils ont aussi inventé les canons mais ils ne possèdent pas encore les connaissances balistiques nécessaires à la fabrication de mortiers. Ils ont également conçu des grenades rudimentaires, mais ces armes se sont avérées si peu fiables que seuls les paysans conscrits (les grenadiers) les utilisent sur les champs de bataille. L'espérance de vie moyenne d'un grenadier est de trois batailles.

Lors des duels, on utilise d'ordinaire les rapières et autres armes d'escrimes. Le sabre est réservé aux cavaliers les plus valeureux.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .